Comment choisir son vidéoprojecteur ?

Une projection est toujours préférable lors d’une présentation, que cette dernière soit à caractère ludique ou professionnel. En adoptant cette habitude, il s’agit d’offrir une certaine commodité au présentateur et à son auditoire. Toutefois, il ne suffit pas d’employer un vidéoprojecteur pour en obtenir les meilleurs avantages. Encore faudrait-il considérer l’usage qui en sera fait afin d’opter pour le vidéoprojecteur adéquat. De cela découle la nécessité de savoir comment bien choisir son vidéoprojecteur.

videoprojection

Un vidéoprojecteur pour une utilisation précise

Avant l’achat de votre vidéoprojecteur, il importe de considérer certaines caractéristiques intrinsèques à la machine. Ces dernières que nous énumérons ci-dessous devront alors être choisies en fonction de l’usage qui sera fait du vidéoprojecteur. Ainsi, que vous ayez besoin d’un vidéoprojecteur pour des projections de vidéos ou de slides, vous n’aurez pas besoin du même type de projecteur. Appréciez donc principalement les caractéristiques suivantes lors de l’achat de votre vidéoprojecteur :

  • la résolution et les technologies ;
  • la luminosité et le contraste ;
  • le rapport de projection et le bruit.

La résolution et les technologies

Lors de l’acquisition d’un vidéoprojecteur, il est quasiment impossible de ne pas entendre parler de résolution. Paramètre très important, la résolution désigne une valeur communément exprimée en pixel et qui définit le niveau de netteté de l’image projetée. En fait, la résolution représente le nombre de pixels que pourra afficher votre vidéoprojecteur à l’utilisation. Si vous désirez visionner des films, il faudra compter environ un vidéoprojecteur de résolution HD 720 pixels, voire Full HD 1080 pixels. Autrement, votre vidéoprojecteur serait voué à un usage bureautique, moins exigeant en termes de qualité d’images.

D’un autre côté, les technologies employées dans la fabrication du vidéoprojecteur impactent grandement son rendement. On retrouve trois principales technologies :

  • le DLP (technologie à cristaux liquides) qui offre un meilleur contraste, mais peut souffrir d’un effet d’arc-en-ciel et s‘avérer bruyant ;
  • le silencieux Tri-LCD (Liquid Cristal Display) qui ne produit pas d’effet en arc-en-ciel, mais dont l’image est moins énergique ;
  • le LCOS (Liquid Crystal on Silicon), un mix des deux autres technologies. Cependant, il coûte plus cher à l’achat et à l’usage. C’est la technologie type des projecteurs Canon.

 

La luminosité et le contraste

L’importance de l’appréciation de la luminosité s’explique par le fait qu’une faible lumière impactera négativement la qualité de la projection. Cela étant, il est préférable de choisir un vidéoprojecteur qui offre la quantité de lumière suffisante pour son usage. Ainsi, il convient de choisir un projecteur qui offre :

  • 1000 lumens (unité de mesure de la luminosité) si la salle de projection peut être assombrie pour un meilleur rendu ;
  • entre 1500 et 2000 lumens pour des salles de réunions professionnelles que l’on ne peut entièrement assombrir ;
  • 2500 lumens s’il faut projeter dans une pièce lumineuse. Notez de plus que l’utilisation en mode home cinéma nécessite un maximum de lumière pour affiner le rendu final.

Pour sa part, le contraste désigne une caractéristique qui représente le quotient entre la valeur du point le plus blanc et celle du point le plus noir d’une image. Il s’exprime en Lux. Bien qu’il existe une multitude de vidéoprojecteurs qui proposent 1000 : 1 de contraste, nous conseillerions plutôt un taux de contraste minimum de 2000 : 1. Ainsi, vous pourrez tirer pleinement profit de la résolution et de la qualité de votre projecteur. Toutefois, si votre utilisation rime avec des présentations usuelles, le premier taux de contraste constitue une limite plutôt raisonnable.

Le rapport de projection et le bruit

videoprojecteur

Le rapport de projection d’un vidéoprojecteur représente la relation entre sa position et la taille de l’image projetée. Cette valeur permet de déterminer la taille adéquate de l’écran en fonction du recul observé. Ainsi, une fois de plus, il est important d’identifier la salle qui devra accueillir la projection, car pour être proche de l’écran, un projecteur à focale courte fera mieux l’affaire, vice-versa.

Par ailleurs, le bruit qu’émet votre futur vidéoprojecteur est un critère capital dans son choix. Un projecteur trop bruyant offre une mauvaise expérience d’utilisation. Par conséquent, il est indiqué de préférer un vidéoprojecteur qui émet moins de 26 décibels de bruit, 30 décibels étant la limite à ne pas franchir.

Quelques autres paramètres à considérer

Certains autres facteurs de qualité tels que le prix, la durée de vie de la lampe ainsi que le poids de votre futur vidéoprojecteur sont aussi à prendre en compte lors de son acquisition. Ainsi, il faudra par exemple faire un compromis entre le prix de cet appareil et les spécificités qui vont avec. Plus serez-vous exigeant en termes de capacité, plus devrez-vous monter en coût d’achat. D’un autre côté, il est important de considérer l’encombrement et le poids de votre nouvel appareil. En aurez-vous besoin lors de vos déplacements ? Eh bien, préférez celui qui possède un poids aisé au transport, à la différence d’un vidéoprojecteur de salon qui sera plus robuste.

Maintenant que vous êtes davantage aguerris, procédez au choix d’un vidéoprojecteur qui convient à votre utilisation en vous basant sur ce tutoriel d’achat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.