Le capteur optique d’un ordinateur, comment ça marche ?

Si vous avez un ordinateur de bureau ou portable récent, avez-vous déjà remarqué que la luminosité de l’écran change selon la source de lumière près de laquelle vous vous trouvez ? Si votre ordinateur est de dernier cri, c’est peut-être même quelque chose qui ne vous est même pas venu à l’esprit tellement la technologie est avancée et discrète. Le secret ? Votre appareil est doté d’un petit détecteur de lumière, le capteur optique.

Un capteur optique est un dispositif qui est utilisé pour détecter la lumière. Il existe de nombreux types de capteurs optiques, chacun d’eux fonctionnant d’une manière légèrement différente. Une cellule photoélectrique ou photorésistance, par exemple, est un petit capteur qui change sa résistance lorsqu’on y applique de la lumière. Ce genre de capteur est utilisé dans de nombreux produits comme les appareils photo digitaux pour régler la durée d’exposition. Les capteurs optiques peuvent aussi être utilisés pour éteindre automatiquement les lumières à l’intérieur ou à l’extérieur d’une maison ou d’un commerce pendant la nuit.

De nombreux appareils électroniques modernes, tels que les ordinateurs, les téléphones sans fil et les télévisions, utilisent des capteurs de lumière ambiante pour régler automatiquement la luminosité de l’écran, en particulier dans les situations de faible éclairage ou de forte luminosité. Le détecteur est monté dans ou sur le dispositif électronique, de sorte qu’il peut détecter la qualité et l’intensité de la lumière à l’extérieur.

Le capteur est fait pour imiter la fonction de l’œil. Il perçoit la lumière dans l’environnement extérieur et utilise ces informations pour modifier le dispositif d’affichage. L’affichage est ainsi optimisé selon les changements environnementaux (nuit qui tombe, lumière allumée, etc.) et la luminosité de l’écran se modifie afin que l’utilisateur perçoive la même intensité de couleur et de visibilité à l’écran.

Les capteurs optiques des ordinateurs ne cherchent pas seulement à améliorer le confort de vision de l’utilisateur. En effet, un autre objectif est d’empêcher l’usure excessive des écrans électroniques en ajustant le contraste et la puissance de l’utilisation en conséquence. Cela permet aussi  de maximiser les économies d’énergie : si l’écran n’a pas besoin d’être éclairé à 100%,  l’énergie stockée dans la batterie peut être préservée. L’ajout d’un capteur de lumière ambiante à des appareils portables tels que les ordinateurs portables, les tablettes, et les smartphones prolonge aussi la vie de la batterie.

Le design et le look sophistiqué des appareils électroniques modernes sont maintenant aussi importants que les fonctionnalités qu’ils offrent. Les capteurs de lumière ambiante, par exemple, sont un gadget incontournable pour ces appareils, mais il est maintenant presque « obligatoire » que ces capteurs soient cachés de la vue afin de ne pas distraire l’utilisateur du design du produit.

Afin de dissimuler ces capteurs lorsqu’un appareil tel qu’une tablette n’a qu’un panneau de verre et pas de bordure en plastique, les fabricants appliquent souvent une mince couche d’encre noire (qui absorbe presque toute la lumière incidente) devant l’ouverture du capteur. La petite quantité de lumière qui passe à travers l’encre atteint le capteur optique et est suffisante pour lui laisser mesurer la lumière ambiante tout en permettant à l’appareil de garder une bordure noire lisse et ininterrompue.

capteur optique
Le capteur optique est caché derrière une couche d’encre noire. Photo par Caesar Wong

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *