Le dégroupage ou comment réduire la part de FT

L’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) publie, comme chaque trimestre, les chiffres du dégroupage en France.

Elle indique que le dégroupage total « prend le pas en termes de flux » sur le dégroupage partiel :

2.150.000 lignes en dégroupage partiel (+3.66% en 3 mois) et 360.000 lignes en dégroupage total au 30 septembre (+41% en 3 mois).

Le grand perdant dans l’opération est France Telecom qui perd 10.000 clients par semaine (soit 10.000 ouvertures de lignes en dégroupage total chaque semaine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.