Dossier : Utilisez la base de registre pour optimiser vos performances

Dossier : Utilisez la base de registre pour optimiser vos performances

La base de registre, la colonne vertébrale de votre machine

Depuis Windows NT, les fichiers .INI (system.ini qui contient des informations au sujet du matériel, Win.ini qui concerne les préférences de bureaux, etc.) sont réunis et centralisés en une seule architecture hiérarchisée nommée : la base de registre.

Elle est mise à jour en permanence au fur et à mesure de l’utilisation du système mais aussi des différentes applications installées : elle est très sensible aux manipulations, surtout celles des néophytes qui peuvent se révéler hasardeuses.

Il s’agit d’une base de données composée de branches principales appelées clefs prédéfinies, qui contiennent à leur tour des clefs secondaires. Ces dernières sont de 3 types : chaînes, binaires ou Dword (nombre sur 4 octets). Par exemple, la couleur de fond de bureau est stockée dans une sous-clé du Panneau de configuration appelé « Color Schemes » sous la forme d’une chaîne de caractère.

La construction de la base de registre est entourée de termes barbares qui désignent les différentes sections qui la composent. C’est une petite protection pour demeurer un mystère auprès des néophytes. Pour bien se la représenter, vous pouvez l’apparenter à une arbre avec ses racines et son tronc, ses branches avec leurs feuilles…

La suite du dossier : Regedit : mode d’emploi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.